Patch 2.1 : Aperçu du Pactole [Le Royaume des gobelins]

Posté par Thibaut


"Le pactole", c'est donc ainsi que se nommera en français le fameux Royaume des gobelins, ce monde lumineux parfois ouvert par un Gobelin au trésor où vous pourrez rencontrer Avarice.

Voici, après la version anglaise, la présentation en français de cet univers en or.

 Posté le 15 août 2014 par Blizzard Entertainment
 
Mise à jour 2.1 : Aperçu du Pactole

 

Au milieu du chaos de la bataille, des opportunistes déguenillés ricanent en fouillant les cadavres afin de les délester de leur butin. Nul ne sait d’où proviennent ces espiègles charognards, mais il est évident qu’ils ne sont pas originaires de Sanctuaire. En effet, ces gobelins peuvent quitter notre monde aussi vite qu’ils y apparaissent grâce à d’étranges portails qu’ils empruntent pour s’enfuir, les bras chargés de leurs biens si mal acquis.

 

Mis au pied du mur, leur premier réflexe est de prendre la poudre d’escampette et seuls les champions les plus obstinés parviennent alors à les empêcher de disparaître. Dans les rares cas où ces malandrins ne leur filent pas entre les doigts, les aventuriers peuvent entrevoir le monde d’où ils proviennent. Mais comment savoir ce qui se cache réellement de l’autre côté ?

 

Il est temps pour vous de le découvrir.

 


 

Le mystère des portails gobelins

 

Depuis les récentes invasions démoniaques, les tavernes de Sanctuaire bruissent de toutes sortes d’histoires de gobelins au trésor détroussant des cadavres sur le champ de bataille du Kehjistan. Considérés à l’origine comme des pilleurs de tombes infatigables, les gobelins ont rapidement révélé leur véritable nature en détalant à travers champs en plein jour. À l’exception peut-être de quelques ermites vivant coupés du monde, tout un chacun saura immédiatement les reconnaître à leur corps grisâtre et leur tête reptilienne. Les puissants Nephalem en quête de butin facile seront, quant à eux, toujours ravis d’en croiser.

 

Oliver_Treasure_Goblin_thumb2.png

 

Pris sur le fait lors de leurs macabres expéditions, les gobelins ont une fâcheuse tendance à se carapater par des portails menant à leur royaume. La magie qu’ils utilisent n’est pas sans rappeler celle que les Horadrims employèrent pour alimenter leurs portails de retour en ville et les différents relais dispersés à travers Sanctuaire. Leurs apparitions se faisant de plus en plus fréquentes, il n’est pas rare d’entendre des récits décrivant leur antre rempli d’or, où s’entassent à perte de vue des trésors incommensurables.

 

Mais comment démêler le vrai de la légende ?

 


 

La découverte du Pactole

 

Dans la mise à jour 2.1.0, quand un gobelin au trésor sera vaincu, il ouvrira peut-être un portail vers le Pactole.

 

The_Vault_D3_Screenshot-02_JP_1050x660_thumbnail.jpg

 

Ce nouveau monde ressemble à une véritable caverne d’Ali Baba : de fabuleuses richesses probablement volées aux marchands et cadavres de Sanctuaire… Des montagnes de pièces d’or, des coffres vomissant leurs joyaux inestimables, toutes sortes d’objets précieux qui rendraient probablement Shen complètement fou s’il venait à les contempler !

 

The_Vault_D3_Screenshot-17_JP_thumbnail.jpgThe_Vault_D3_Screenshot-11_JP_thumbnail.jpg

 

Mais soyez averti ! Le royaume des gobelin est dirigé d’une main de fer par la baronne Avarice, et elle n’entend pas laisser piller son domaine en restant les bras croisés…

 

The_Vault_D3_Screenshot-23_JP_thumbnail.jpg

 

Pour mettre la main sur votre butin, il vous faudra mettre un terme définitif à son règne.

 

Step_01_thumb.jpgStep_02_thumb.jpgStep_03_thumb.jpg

 


 

La conception d’Avarice

 

Les gobelins au trésor font partie des créatures les plus emblématiques du bestiaire de Sanctuaire, et leurs tentatives de fuite suscitent l’intérêt de bien des aventuriers. Pour l’équipe de conception de Diablo III, le simple fait qu’un personnage-joueur puisse prendre un gobelin au dépourvu et emprunter le portail le ramenant à son monde ouvre une infinité de possibilités.

 

Brian Kindregan, responsable du scénario, Matthew Berger, concepteur de niveaux, et Chris Amaral, responsable de la conception graphique, ont accepté de laisser leurs armes de côté quelques instants pour nous aider à entrouvrir le portail et à jeter un coup d’œil au processus de développement.

 

Le Pactole est un lieu bouillonnant d’activité. Pouvez-vous nous expliquer ce qui s’y passe ?

Brian  : Avarice est impossible à contenter et il y a beaucoup à faire pour les gobelins qui doivent récupérer toujours plus de richesses. L’or récolté doit être comptabilisé et l’or entreposé doit être inventorié afin de s’assurer qu’il n’en manque pas une pièce, sans oublier qu’Avarice prend un bain d’or toutes les trois heures !

 

Brian, certains ont émis l’hypothèse que l’or n’a aucune valeur aux yeux des gobelins qui s’intéressent uniquement aux objets communs (blancs). Que répondez-vous à cela ?

Brian : Avarice est obnubilée par tout ce qui a de la valeur. C’est maladif, chez elle.

 

Quand vous avez imaginé le Pactole, par où avez-vous commencé ? Et comment ?

Richie : Nous avons tout d’abord commencé par créer l’environnement en travaillant intimement avec l’équipe chargé des personnages. Nous leur avons emprunté des images de pièces d’or et ils se sont inspirés d’une statue de gobelin pour créer une masse.

Neal : Victor Lee avait déjà travaillé sur des concepts hallucinants, il y a un moment de cela. Je ne sais pas si c’était dans un but précis, mais on les trouvait vraiment super. Ça nous a beaucoup inspirés pour l’architecture du Pactole.

Et comme Richie l’a dit, ces effets sur les pièces nous ont aussi beaucoup inspirés. Au fur et à mesure, nous avons donné au Pactole une identité propre qui s’est un peu éloignée de l’idée que nous nous en faisions au début. Au lieu de créer un royaume d’or, nous l’avons finalement pensé comme un royaume de trésors. C’est ainsi que nous avons ensuite ajouté dans le décor des objets intéressants comme des gemmes, des armes, des vases, etc.

 

Comment vous est venue l’inspiration pour créer le Pactole et ses habitants ?

Richie: Notre inspiration est un mélange de plusieurs influences : une ruche, le Seigneur des Anneaux et le coffre-fort de Picsou.

Dès le début, nous voulions y aller à fond dans le côté « montagnes de trésors » qui couvriraient la majeure partie du sol du Pactole. Nous voulions également donner une atmosphère d’ouvriers gobelins, occupés à leurs besognes lointaines comme les abeilles d’une ruche. J’ai aussi pas mal joué avec l’idée de trous muraux qui serviraient de lieux de stockage… Ils sont d’ailleurs devenus de mini-coffres.

À la base, la plupart d’entre nous pensions qu’Avarice serait un personnage masculin. Toutefois, en travaillant sur sa conception, on a plutôt opté pour un personnage féminin. C’était une super idée car ça collait alors parfaitement avec notre idée d’une ruche avec une soi-disant reine (ou plutôt baronne, dans ce cas).

Chris : Il nous fallait toute une variété de gobelins pour remplir la zone : certains de bas niveau avec peu de vie (comme de petits ouvriers), d’autres plus massifs et brutaux, et bien entendu leur chef à tous, la baronne !

 

La chambre forte abrite de nouveaux gobelins : des démons au trésor, des péons et des sentinelles. Le royaume gobelin est-il régi par un système de caste ?

Brian: Effectivement. Le système administratif et social du royaume s’articule autour de la collecte, de la comptabilisation et de l’entreposage d’autant d’or et de trésors que possible.

 

Matthew, votre équipe s’est visiblement beaucoup amusée avec ces énigmatiques gobelins. Qu’avez-vous ressenti à l’idée de pouvoir enfin visiter leur monde ?

Matthew : Cela faisait une éternité que nous nous demandions ce qui pouvait bien se cacher de l’autre côté des portails que ces satanés gobelins empruntaient pour filer. L’idée que nous pourrions enfin visiter cet endroit (dont nous savions qu’il regorgerait de trésors) était vraiment exaltante.

Une fois la décision prise de rendre visite à Avarice et de donner aux joueurs la possibilité de repartir avec certaines de ses richesses, il ne nous restait plus qu’à rendre l’expérience aussi mémorable que possible. Nous voulions tous apporter notre touche personnelle au royaume des Trésors : des tas de pièces d’or en pagaille, des gobelins s’affairant en arrière-plan, des soldats jaillissant des portails, la mort d’Avarice elle-même… Nous ne manquions vraiment pas d’idées !

 

Et qu’en est-il de la baronne ? Pouvez-vous nous en dire davantage au sujet du combat contre ce démon ?

Matthew : Le combat contre Avarice a évolué tout naturellement au cours de nos tests en interne. Par exemple, sa charge était bien plus simple à l’origine ; elle se jetait sur le personnage-joueur et était étourdie si son attaque se soldait par un échec. Puis, pour varier les plaisirs, nous avons ajouté une seconde charge, dotée d’une portée bien plus longue, afin que la baronne puisse parfois attaquer depuis l’autre bout de la salle et ainsi surprendre son adversaire. Par la suite, de deux charges, nous sommes passés à trois. Au départ, Avarice pouvait s’orienter tout en se préparant à charger, ce qui rendait son attaque difficile à esquiver. Lorsque nous sommes passés à la triple charge, nous avons modifié ce mécanisme afin qu’il soit possible de l’éviter plus aisément. Cette modification, associée à la nouvelle animation annonciatrice de la charge créée par nos graphistes, nous a permis de trouver le juste équilibre.

De même, nous avons créé une variante de son attaque spéciale, lors de laquelle des coffres aux trésors pleuvent sur le personnage-joueur. Nous avons ainsi pu accentuer le rythme de l’affrontement et rendre la fin du combat plus captivante.

 

Sur quels éléments avez-vous préféré travailler ?

Neal : J’ai adoré créer les objets destructibles du fait de tous les effets sur l’or, mais je crois que ma pièce favorite a été le coffre à trésor géant qui apparaît à la mort de la baronne ! C’était très jouissif de créer ce méga coffre hyper démesuré ! En tant qu’artiste dévolu à la création d’accessoires, j’ai rarement des œuvres figuratives à imaginer ; ça me changeait un peu de pouvoir ajouter des éléments tels que des dents ou de petits pieds sur l’objet… Ce qui était amusant aussi, c’était d’en créer une version bien propre et nickel quand il était fermé, et totalement explosée et sanglante lorsqu’il est ouvert !

 

Et c’est pas fini ! Les équipes qui travaillent sur les personnages et les environnements ont eu la gentillesse de nous donner plusieurs illustrations inédites :

 

VicArcadeCitadel_AKATreasureGoblinRealm_thumb3.jpgTgobEnvironment_thumb.jpgTGobPillar2_thumb.jpg
TGobCenterpiece_thumb.jpgTGobBackgroundElement_thumb.jpgTGobBraziers_thumb.jpg
TGobFloor01_thumb.jpgTGobPillarDetails_thumb.jpgStep_03_thumb2.jpg

L'auteur :

Thibaut

Co-rédacteur en chef. Pourfendeur d'anglicismes. Défenseur de "méta-jeu" (En jeu : Seleniis).

CONTACTER L'AUTEUR SOUTENIR L'AUTEUR
Commentaires
avatar de Tokidoki
Tokidoki
#
Super la traduction de "The Vault" ... Enfin bref, ce niveau aléatoire et tellement plus fun que les Vaches!!! J'aurais bien aimé voir le niveau des meuhmeuh retravaillé également!!!
Publier un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaires sur cette page car vous devez être inscrit et connecté.
pub